Lecture

Bridget Jones : l’âge de raison (T2) – Helen Fielding

20 mars 2018

Hello tout le monde !
J’ai décidé aujourd’hui de partager mon avis sur l’un des derniers romans chick-lit qui se trouvait sur ma table de nuit : Bridget Jones : l’âge de raison.
Il s’agit du deuxième volume des aventures de notre célibataire londonienne préférée (ou, pas, d’ailleurs ?), rédigé par Helen Fielding. Eh oui, avant d’être une comédie romantique au cinéma, Bridget était le fruit de l’imagination d’une auteure et l’on a d’abord pu découvrir ses aventures sur papier.

resume

58,5 kg (ne suis qu’un bourrelet), jules : 1 (hourra !)… » Le grand retour de la plus célèbre et la plus névrosée des trentenaires londoniennes. Bridget Jones et ses éternelles bonnes résolutions : perdre au moins cinq kilos, arrêter de fumer et de boire du chardonnay. Elle a enfin quitté le clan des parias de l’amour mais découvre à quel point l’important est moins de trouver l’amour… que de le garder ! Source

mon-avis-lecture

J’avais découvert le premier volet des aventures de notre trentaine en août 2016 et je dois dire qu’à l’époque j’avais été assez intriguée, étant une grande fan des films, que je connaissais par cœur. Le verdict avait été sans appel : j’avais A – DO – RE ! Alors le deuxième tome est-il dans la même lignée ? M’a-t-il plu davantage ? Ou au contraire, ai-je été déçue ? Je vous dis tout sans plus attendre !

Sans surprise, j’ai, d’une manière générale, tout à fait apprécié ce roman. Cependant, plusieurs points (que je vais développer par la suite) m’ont dérangée. Si vous ne souhaitez pas prendre le risque d’être spoilée, je vous conseille de passer directement à la partie « En bref ».

Bridget Jones 2 : ce que j’en pense en détails

En ce qui concerne l’histoire, ce livre nous plonge dans la vie d’une célibataire, trentenaire, que l’on retrouve à la fin janvier, après une année passée à chercher l’amour. Lorsque nous avions quitté Bridget, elle entamait une relation amoureuse avec Marc Darcy, un avocat. Petit à petit, on découvre que la vie de couple n’est pas toujours simple pour la jeune femme et on navigue d’aléas en rebondissements. Heureusement, Bridget est une femme forte et a plus d’un tour dans son sac pour faire face aux obstacles que la vie met sur son chemin. Elle est également aidée (ou parfois, enfoncée) par ses fidèles amis, ainsi que Magda, un peu écartée du groupe car elle est désormais une « mariée-fière-de-l’être ».

Les personnages, quant à eux, ne sont pas forcément attachants. Bridget est, à mon sens, la seule qui a une vraie consistance et une vraie profondeur dans le roman. C’est certes notre héroïne, mais les autres auraient également mérité d’être davantage travaillés. Preuve en est, quelques semaines après avoir refermé le roman, je serais incapable de vous les décrire en détails.

Enfin, la plume de l’auteure est assez agréable, malgré quelques passages que j’ai trouvés assez longs. C’est d’ailleurs ce qui m’a le plus déçu dans le livre. Pourtant, son écriture reste simple et fluide. Il ne faut pas oublier que l’un des traits de Bridget est le manque de culture et la maladresse. Donc si vous cherchez à découvrir de nouveaux mots, enrichir vos connaissances ou que vous préférez le langage soutenu, je vous conseille de passer votre chemin.

En bref

Je pense que si j’ai autant aimé me replonger dans la vie de Bridget Jones c’est aussi parce qu’on a tous quelque chose d’elle en nous. Chaque femme peut s’identifier à un trait de sa personnalité. Celle-ci est tellement vaste que l’on peut presque se demander si Helen Fielding ne l’aurait pas fait exprès.

En clair si vous aimez la littérature dite « chick-lit », je vous conseille tout à fait ce roman (après avoir lu le premier tome, bien entendu !). Vous passerez un bon moment, rempli de rigolades. Finalement, même si l’on peut s’identifier à Bridget, il faut bien avouer que l’on ri aussi beaucoup….avec elle, mais aussi d’elle !

Tous les ingrédients sont donc réunis dans ce roman pour passer un excellent moment de lecture, sans pour autant devoir réfléchir (comme cela peut être le cas dans les romans policiers).

8,5 / 10

bridget jones 2

Livres vs films ?

Finalement, je pense que le fait de voir les films avant n’est pas forcément une bonne chose. Cela nous aide à rentrer davantage dans la vie de cette célibataire gaffeuse, mais il y a malgré tout une part de déception à la lecture, car il faut bien avouer que les films sont très drôles. Malheureusement, le scénario a pris quelques libertés par rapport au roman. C’est d’ailleurs ce qui en fait son côté comique…que l’on n’a pas toujours dans le livre…

Et toi alors, tu es fan de Bridget ou au contraire, ses gaffes te lassent ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

2 commentaires

  • Reply Moodofapril 21 mars 2018 at 19 h 37 min

    J’adore les films et je voudrais essayer de lire les livres car le style sous forme de journal m’intéresse vraiment beaucoup !

    • Fl3ur de lun3
      Reply Fl3ur de lun3 31 mars 2018 at 17 h 02 min

      Oh oui, les films sont bien sympas aussi, mais quand même assez éloignés des livres finalement (enfin c’est mon ressenti).
      PS : J’avais totalement oublié que j’avais programmé cet article depuis longtemps…

    Poster un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Rendez-vous sur Hellocoton !