Photographie

Saal digital : j’ai testé le carnet photo

4 septembre 2017

Avec la rentrée qui approche, je suis un petit peu nostalgique des vacances et des bons moments passés. Il faut dire que ces deux dernières années ont été riches en voyages. Alors, lorsque j’ai vu une annonce de Saal Digital proposant aux blogueurs et autres « influenceurs » (outch, que ce terme est laid…) de tester les services proposés, j’ai tout de suite participé. Et, à ma grand surprise, j’ai été retenue. Quelques jours plus tard, j’ai donc reçu un mail m’informant des modalités. J’ai été sélectionnée pour tester le carnet photo. Pour ce faire, on m’offrait un bon d’achat de 20€, valable 14 jours.

Présentation de Saal Digital

Lorsque l’on arrive sur la page d’accueil du site de Saal Digital, on nous promet monts et merveilles avec le slogan : « Choisissez la qualité pour vos produits photo ! ». Cette entreprise, basée en Allemagne est donc spécialisée dans la personnalisation de produits photo. Ainsi, vous pouvez y commander vos livres ou carnets photo, des cartes, posters, calendriers, ou encore, tableaux photo. Le choix est vraiment varié, ce qui est déjà un très bon point. Surtout lorsque, comme moi, on n’a jamais testé ce genre de produits.

Comment ça marche ?

Le fonctionnement est très simple. Il suffit tout d’abord de télécharger le logiciel proposé. Une fois celui-ci lancé, il ne vous reste plus qu’à choisir votre support photo, parmi ceux proposés.

saal-digital-1

Une fois votre choix fait (ici, j’ai sélectionné « livre photo »), vous avez encore la possibilité d’affiner vos envies.

Dans le cas du « carnet photo », on vous demande ensuite de choisir le nombre de pages, le format et l’orientation. Par défaut, les pages seront en mat. Vous n’aurez pas d’autres options si vous choisissez ce type de support. J’ai d’ailleurs trouvé ça dommage.

Comme on le voit (ou pas, d’ailleurs ?) sur les captures d’écran du logiciel, plus le format et de le nombre de pages sont élevés et plus le montant va grimper. Conclusion, avec le bon d’achat de 20€ qui m’était offert, le choix n’était pas fameux, les frais de port étant à rajouter. Dans le cas du carnet photo, ceux-ci s’élèvent à 4,95€.

Ce que je pense du logiciel

Pour commencer ma première expérience dans la création de carnet photo, j’ai donc opté pour le format 13×18, mat, 44 pages. Ce que j’ai tout de suite aimé est le (très) large choix d’arrière plan qui est à notre disposition : on y trouve des textures, des couleurs (unies ou dégradées), ou encore des images. On peut également décider du type de modèle que l’on souhaite pour notre page, avec 4 mises en page proposées. Le choix est assez mince, avouons-le. Ce que je n’ai pas tellement apprécié, d’ailleurs, est cette « boîte » dans laquelle on se trouve enfermé. On peut bien évidemment décider de la façon dont on dispose les photos (droites, obliques, etc…) et du nombre de photos par page, sans pour autant tenir compte de ce qui est proposé. Mais, on se retrouve très vite limité par les bandes rouges, qui définissent la zone qui doit rester vide, pour un meilleur rendu.

J’ai trouvé le travail de réalisation du carnet photo assez long et fastidieux. Mais, peut-être que cela était dû au fait que j’employais ce type de logiciel pour la première fois. Autre (tout petit) point négatif à souligner : le temps d’ouverture des photos. Lors de la première utilisation, celui-ci m’a paru assez long. Cependant, afin de vérifier si cela était le cas à chaque fois, j’ai de nouveau testé à plusieurs jours d’intervalle. Et, ce petit soucis n’apparaissait plus. Peut-on donc vraiment considérer cela comme un point négatif du logiciel ?

Une fois le travail de réalisation terminé, il suffit de cliquer sur l’onglet « Ajouter au panier », qui se trouve en bas à droite. On suit les étapes, jusqu’à ce qu’on nous annonce le prix avec les frais de port. Il suffit, enfin, de procéder au paiement et d’attendre (impatiemment) de recevoir sa commande.

Et alors, le rendu final ?

J’étais aussi impatiente de recevoir mon colis, qu’une gamine au matin de Noël. Pourtant, je n’ai pas eu bien longtemps à attendre. J’ai en effet passé commande le 22 août et je l’ai réceptionnée le 29 août. Soit 5 jours ouvrés. Pas mal pour une entreprise qui, rappelons-le, se situe en Allemagne. D’autant plus que le carnet photo a été déposé à un point postal allemand le 24 août, soit 2 jours après la commande. Le délai de livraison est donc excellent.

saal-digital-4

Le colis m’a donc été remis contre signature. Ce qui m’a d’abord frappée est la taille du paquet. J’avoue que j’ai été absolument déçue de voir que cela semblait si petit. Et puis, je me suis rappelée que le bon d’achat offert pour le test ne me permettait pas d’avoir à la fois un grand carnet et beaucoup de pages. Il a donc fallu trancher.

saal-digital-5

C’est dans cet état d’esprit assez mitigé que j’ai découvert mon carnet photo. Pourtant, lorsque le mystère a enfin été dévoilé sur le contenu du carton, j’ai tout de suite été séduite. Le rendu et la qualité des photos sont excellents. C’est comme si les images prenaient vie sous nos yeux. L’impression est de très bonne qualité et les pages sont assez solides, bien que parfois difficiles à tourner avec la spirale. Les pages de couverture et quatrième de couverture sont en plastique transparent, ce qui permet d’avoir de jolies pages de garde. Enfin, j’ai pu lire dans certains articles que le produit contenait un code-barre (utilisé pour le référencement), qui nuisait à la beauté de l’album. Celui-ci n’est pas présent sur le carnet photo que l’on m’a envoyé.

saal-digital-7

article-sponso

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

2 commentaires

  • Reply Marie 4 septembre 2017 at 20 h 50 min

    Très cool ! Belle idée !
    Car les albums numériques on les regardent que très rarement !

    Marie
    http://blog.la-pigiste.com/

    • Fl3ur de lun3
      Reply Fl3ur de lun3 7 septembre 2017 at 19 h 11 min

      En effet ! Cet article sponso était donc un bon moyen de tester cela.

    Poster un commentaire

    Rendez-vous sur Hellocoton !