Lifestyle

Bullet journal : 5 choses que j’ai apprises

5 septembre 2018
bullet journal

Le bullet journal (bujo, pour les intimes) et moi, vous le savez, c’est une grande histoire d’amour depuis septembre 2016. Alors que je ne connaissais pas encore cet outil, j’avais chaque jour la tête remplie par de mille-et-une idées. Puis, j’ai découvert sur facebook une vidéo présentant ce nouveau moyen d’organisation. Et là, j’ai eu le déclic : un carnet à préparer soi-même (et donc, totalement adaptable à mes besoins) et à agrémenter uniquement des pages dont on a besoin. Bref, un modèle unique et propre à chacun. Et surtout, archi-adaptable à soi ! Hop, exit l’agenda qui ne me convenait pas pleinement. Stop aux tonnes de post-it qui trainaient sur mon bureau pour penser à faire telle ou telle chose. Désormais, tout est regroupé dans mon fameux bullet journal.

Mais, si je vous ai déjà parlé sur le blog de cet outil révolutionnaire, qui a littéralement changé mon quotidien, je ne vous ai jamais raconté ce qu’il m’a permis d’apprendre. Ses vertus ne se font pas seulement ressentir sur la partie psychologique (liberté de l’esprit, par exemple) et c’est ça qui est vraiment génial ! Alors, même si parfois je le délaisse un peu (notamment durant les vacances ou j’ai plutôt tendance à faire une double-page unique), je suis totalement conquise par son utilisation. D’autant plus que, grâce à lui et en 2 ans d’utilisation, j’ai appris de nombreuses choses. Aujourd’hui, je vous présente les 5 principales.

Être mieux organisée

Forcément, c’est logique, allez-vous me dire. Eh bien oui, le bullet journal est avant tout un outil d’organisation, il est donc normal que grâce à lui je sois mieux organisée ? Pas forcément. J’ai lu pas mal de blogs ou de forums vantant ses mérites mais j’en ai aussi lu beaucoup qui le dépréciaient. Et oui, en réalité, le bullet journal ne convient pas à tout le monde. Alors pourquoi m’a-t-il permis d’être mieux organisée alors qu’il ne fonctionne pas chez toutes les personnes l’ayant essayé ?

Pour faire simple, dans ma vie il y a la partie personnelle, la partie professionnelle et la partie blogging. Avant, j’utilisais des posts-it pour les deux premières. Concernant mes blogs, j’avais mis en place un carnet spécial, peu de temps avant de découvrir le bullet journal. Mais, rapidement, lorsqu’il est rentré dans ma vie, je m’y perdais, j’avais trop de supports. Alors, j’ai finalement rapatrié tout en un seul carnet. Cela me permet d’y voir plus clair et avoir un aperçu de tout ce que je dois faire, quel que soit l’aspect de ma vie que cela concerne. Ma petite astuce pour mieux les différencier est d’utiliser des couleurs (stylo noir classique pour le perso, vert pour le pro et rose pour le blog…tout ce qui est relatif à mon second blog étant en bleu).

Mieux gérer mon temps

Comme je vous le disais juste au-dessus, le bullet journal m’a appris à être mieux organisée. Mais aussi à mieux gérer mon temps. J’ai une vue d’ensemble de ce que je vais devoir effectuer chaque jour, ou sur la semaine. Cela m’évite de m’éparpiller et, bien souvent, avant de faire ce dont j’ai envie, je m’impose la réalisation des tâches du jour. Mon outil magique m’a donc appris à être plus efficace et productive !

Ne plus procrastiner

Forcément, de voir tous ces petites tâches à effectuer, qui me tendent les bras, ça fait peur. Alors, pour me procurer une vraie satisfaction, j’ai envie de les noter comme étant réalisées. Oui, mais impossible de tricher avec le bujo, ou alors, on se retrouve avec un bon nombre de tâches à migrer sur les jours suivants. Je préfère en faire un peu chaque jour, plutôt qu’une grosse montagne d’un coup. Surtout après le boulot où je n’ai pas toujours la motivation en rentrant !

Chaque jour, je m’incombe un petit nombre de tâches (en semaine, pas plus de 5 en général, ou bien 10 maximum si elles sont rapides et simples à réaliser). Et à chaque fois que l’une d’elle est effectué, je ne vous raconte pas mon plaisir de la noter comme « faite ». Grâce au bullet journal, je ne remets plus les choses à plus tard !

Dessiner

Ceux qui me connaissent le savent : je suis une véritable quiche en dessin. Pourtant, depuis que je « bujote », j’explore de plus en plus les sites et blogs dédiés à ce formidable outil. Et puis, petit à petit, je prends confiance en moi et je commence à dessine. Alors certes, cela est loin de ressembler aux magnifiques illustrations que l’on eut voir fleurir un peu partout. Mais, à mon échelle, je suis fière de ce que j’ai réussi à obtenir et, souvent, le résultat final n’est pas pour me déplaire. Pour avoir un aperçu, si vous ne me suivez pas sur instagram (c’est par ici pour y remédier), c’est ici ou ou bien encore par ici ou (l’un des premiers et celui dont je suis le plus fière).

Ne plus rien oublier

Et puis, je vous en parlais en début d’article. Avant d’utiliser un bullet journal, j’oubliais tout, je croulais sous les post-it. Bref, pas vraiment idéal. J’avais bien souvent du mal à m’endormir car je pensais trop à ce que je devais faire, à mes rendez-vous à venir, etc…Et puis, j’ai découvert le bujo et ma vie a littéralement changé (non non, je n’exagère rien !). Grâce à lui, j’ai appris à ne plus rien oublier. Bien sûr, pour le moment, au niveau des rendez-vous, il est encore couplé avec l’agenda de mon téléphone. Mais seulement car j’ai encore « peur » de l’emmener partout avec moi car il contient trop de choses personnelles. Cependant, depuis 2 ans, il est sans cesse ouvert sur mon bureau, comme s’il m’attendait. Et, quand je pars en vacances, je l’emmène avec moi. Même si je ne pars que quelques jours. Car oui, désormais, mon bujo fait entièrement partie de ma vie et je l’ai définitivement adopté !

Le bullet journal vous a aussi appris des choses ? N’hésitez pas à partager votre expérience !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

2 commentaires

  • Reply Laurine 7 septembre 2018 at 15 h 28 min

    J’ai eu des périodes où le bujo m’a plus aidé que d’autres. Mais de manière générale, j’aime bien m’en servir pour les tâches quotidiennes que je répartie sur la semaine, ainsi que pour les choses un peu plus rares mais importantes comme poster un courrier, envoyer un mail. J’hésite à réintégrer l’aspect blog dans mon bujo puisque j’en suis à un stade où je ne m’impose plus rien par rapport au blogging, même si ce ne serait pas une mauvaise idée de me bouger les fesses. Par contre, pour l’aspect pro, j’ai un agenda type semainier, puisque je travaille à 6 endroits différents et que je tourne sur quatre planning par mois.
    Je ressens la même chose que toi par rapport au bujo en tout cas, le plaisir de cocher les tâches réalisées, le plaisir de dessiner dedans et d’avoir quelque chose de personnalisé ! 🙂

    • Fl3ur de lun3
      Reply Fl3ur de lun3 9 septembre 2018 at 15 h 00 min

      Concernant le blogging, je me mets des rappels par exemple pour les plannings mensuels etc…cela m’aide pas mal à tenir un cap de publication, sans pour autant m’obliger à le faire. Si une semaine il n’y a pas d’article, ce n’est pas dramatique, le blogging doit avant tout rester un plaisir. Mais l’organiser dans le bujo aide aussi à une certaine stabilité, je trouve.
      Effectivement, dans ton cas de figure un bujo pro ne semble pas être adapté :/.
      Merci en tout cas de ton passage par ici et de ton petit mot :). C’est toujours agréable de découvrir d’autres fonctionnements sur un même outil.

    Poster un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Rendez-vous sur Hellocoton !