Humeurs

Et toi, tu la vois comment ta vie dans 1 an ?

14 juillet 2018

Chaque année, à la même période, chaque été, je pense à publier cet article. Et puis je le laisse dans mes brouillons. J’abandonne l’idée d’évoquer mes états d’âme. Puis, finalement, cette année, j’ai commencé à tapoter mon clavier, écrire quelques mots, quelques lignes. Et, petit à petit, l’article a pris forme.

A chaque fois, c’est le même refrain. Tous les ans, depuis de longues années, déjà. Je suis là, assise dans l’herbe, devant le feu d’artifice et je pense à mon avenir. A ce que j’aimerais qu’il soit. Et je me dis « Dans 1 an, tout sera différent. Dans 1 an, j’aurai évolué. ». Chaque année, je me fais la même remarque en regardant les lumières éphémères qui éclairent le ciel. Tous les ans, le 14 juillet, j’imagine comment sera ma vie, dans 1 an, quand je reviendrai voir le prochain feu d’artifice au même endroit.

Retour 1 an en arrière : le 14 juillet 2017

Même si le soir du feu d’artifice (qu’il soit le 13 ou le 14 juillet, d’ailleurs) est attendu avec beaucoup d’impatience par chez moi, j’ai toujours une petite pointe d’appréhension lorsque le jour fatidique est là. Je sais pertinemment qu’à chaque fois, je vais faire des plans sur la comète, imaginer ma vie dans 1 an et me rendre compte, douze mois plus tard, qu’une fois de plus, tout ne s’est pas réalisé.

Il y a un an, assise dans l’herbe dans les bras de mister, j’étais bien, heureuse. Et puis, j’ai commencé à croiser des personnes que je n’avais pas nécessairement envie de voir. Le genre de personnes qui t’a un peu (beaucoup !) pourri la vie et fait que tu as désormais du mal à faire confiance aux autres. Et puis, la nuit est tombée et le feu d’artifice a démarré. Et, comme chaque année, en regardant ces lumières briller de mille couleurs dans le ciel, j’ai commencé à avoir l’esprit qui vagabonde.

Petit à petit, j’ai pensé à ma vie et à ce que j’aimerais qu’elle soit. J’ai pensé à ce que j’aimerais avoir, mais que je n’avais pas encore. Et puis, en regardant autour de moi, j’ai vu tous ces bébés. Et alors, j’ai espéré très fort. Je me suis mise à regarder le feu d’artifice puis à fermer les yeux en pensant très fort : « Dans un 1 an, nous aussi on sera trois. ». Un an plus tard, nous ne sommes toujours pas parents, mais la vie m’a tut de même gâtée et rendue heureuse. Alors, même si je l’avoue, j’ai eu ce matin une pointe de tristesse en pensant à mon vœu de l’année dernière, je suis pourtant heureuse et reconnaissante de ce qu’est devenue ma vie.

La vie parfaite, ça n’existe pas !

Pourtant, ce matin j’ai quand même eu une pointe de nostalgie en y pensant, en me disant que cette année, nous aurions pu être trois à voir ce feu d’artifice. Mais, cette année encore, nous ne le contemplerons qu’à deux. Une fois de plus, j’ai eu beau espérer si fort l’année dernière, presque comme une prière, que nous serions devenus parents, mais cela ne s’est pas réalisé. Une fois de plus. Chaque année, devant ce même feu d’artifice, je prends un peu plus conscience de la réalité de la vie et de ce qu’elle nous impose. A chaque fois, je me dis que j’y arriverai, que l’année suivante, cela se réalisera. Mais chaque année, je suis déçue.

Alors, cette année, j’ai décidé de vous publier ce billet pour vous en parler mais aussi pour soulager ma conscience. Car contrairement à ce que tout un chacun montre sur ses réseaux sociaux, non, la vie n’est pas parfaite. Personne n’a une vie parfaite, il ne faut pas se voiler la face. Même si l’on peut envier certaines personnes, des « influenceurs » qui voyagent tous frais payés et dont le métier consiste à parler de produits ou de services en échange de ces-dits produits. Non, même eux n’ont pas une vie parfaite, faite uniquement de strass et de paillettes.

Alors ce soir, lorsque je vais lever les yeux au ciel pour regarder ces lumières éphémères, je ne vais pas penser à ce que j’aimerais que soit ma vie dans 1 an. Non, je vais simplement être heureuse de ce que j’ai et de ce que la vie m’a apporté. Ce soir, je penserai à toutes ces personnes qui n’ont pas la chance d’avoir un toit, un boulot, une famille. Je vais arrêter de me projeter sur ma vie et davantage l’apprécier telle qu’elle est. Car, je pourrais difficilement rêver mieux. Les envies, les rêves, les objectifs, sont des moteurs dans la vie. Et, à partir de ce soir, je vais me battre encore plus pour les obtenir. Savourer chaque instant de la vie, chaque seconde. Même si ma vie n’est pas parfaite, je l’aime comme elle est. Et elle est telle que je l’ai rêvée en étant petite fille.

Et toi, tu la vois comment ta vie dans 1 an ?

Et toi, tu la vois comment ta vie dans 1 an ?
Notez cet article.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

8 commentaires

  • Reply Ornella 15 juillet 2018 at 13 h 37 min

    Dans un an, je la vois encore à les métiers qui me plaisent, et j’aurais déjà joué mon premier numéro de burlesque. Monde dans lequel je compte tout doucement m’insérer à la rentrée.

    • Fl3ur de lun3
      Reply Fl3ur de lun3 15 juillet 2018 at 14 h 43 min

      Oh, je ne savais pas que tu t’intéressais à ce domaine. J’espère dans tous les cas que ton vœu se réalisera et que, dans 1 an, tu viendras me dire « Je l’ai fait ! ». 🙂

  • Reply Un Brin de Culture 19 juillet 2018 at 18 h 21 min

    Dans un an comment je vois ma vie … Bonne question , normalement je t’aurai répondu mariée et en cours d’acheter, mais dans un an je veux juste avoir trouvé une personne avec qui repartager, reconstruire quelque chose, être bien professionnellement et mieux en moi-même.

    • Fl3ur de lun3
      Reply Fl3ur de lun3 20 juillet 2018 at 13 h 50 min

      Il n’y a pas de « normalité », chacun vit sa vie à son rythme et selon ses envies, ne t’en fais pas :).
      Je te souhaite de revivre des moments de bonheur et surtout de trouver la bonne personne.

  • Reply Laurine 23 juillet 2018 at 22 h 22 min

    Ton rêve est l’un des plus beau, et j’espère qu’un jour, une petite main s’accrochera à la tienne de peur, en découvrant ces impressionnants feux d’artifices du 14 juillet. On a souvent beaucoup de projets, c’est vrai, sans vraiment profiter du moment présent. Mais ces objectifs nous rappellent que notre vie n’est pas parfaite, qu’aucun jour n’est fait pour baisser les bras, parce que demain nous appartient.
    Dans un an… j’aimerais tant de choses. Mais j’aimerais surtout rencontrer quelqu’un, avec qui je pourrai partager le bonheur. 🙂

    • Fl3ur de lun3
      Reply Fl3ur de lun3 17 août 2018 at 21 h 34 min

      Je te remercie pour ton message…nous sommes sur la même longueur d’ondes et voyons les choses de la même façon. Ca fait du bien aussi, parfois.
      Je te souhaite que l’année à venir soit belle et que l’année prochaine, à la même époque, tu viennes compléter ton commentaire en me disant à quel point tu es heureuse avec cette personne que tu souhaites rencontrer.

  • Reply Amandine 25 juillet 2018 at 10 h 37 min

    Bonjour,
    Très bel article ! C’est vrai que la vie ne doit pas être parfaite pour être merveilleuse. Celui qui s’applique une forte exigence se sent rarement satisfait, c’est pour cela qu’il faut avant tout apprécier ce que l’on a. Merci pour le partage !

    • Fl3ur de lun3
      Reply Fl3ur de lun3 17 août 2018 at 21 h 32 min

      Hello. Merci de ton passage dans mon petit chez moi.
      C’est malheureusement un constat que j’ai pu faire en observant les gens autour de moi. Ils veulent toujours plus que ce qu’ils ont et ne s’en satisfont pas. C’est bien dommage car c’est pourtant en regardant les petits bonheurs, mêmes infimes, autour de soi, que l’on devient heureux :). Il faut apprendre à apprécier chaque petite chose, je trouve.

    Poster un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Rendez-vous sur Hellocoton !