Lecture

{ LECTURE } Un employé modèle – Paul Cleave

27 avril 2018
employé modèle

Ce roman trônait fièrement dans ma bibliothèque depuis un long moment. A vrai dire, il m’avait fait de l’œil, à peine était-il sorti. J’en avais commencé ma lecture assez rapidement mais, celle-ci s’était rapidement arrêtée après à peine une centaine de pages. C’est ainsi que, depuis environ 1 an, il était resté dans un coin, à l’écart de mes autres livres en attente. Et puis un beau jour, début mars, je me suis enfin décidée à me replonger dedans. Ce roman, c’est Un employé modèle, de Paul Cleave.


Christchurch, Nouvelle-Zélande. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, Joe Middleton travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d’être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer accusé d’avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Pourtant, même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu’une de ces femmes n’a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu’il est le Boucher de Christchurch. Contrarié, Joe décide de démasquer le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres… Variation sublime sur le thème du tueur en série, ce roman d’une originalité confondante, au-delà des clichés du genre, révèle un nouvel auteur, dont on n’a pas fini d’entendre parler. Source

mon-avis-lecture

Lire un article sur un roman, c’est prendre le risque d’être spoilé. Alors, comme d’habitude, si vous ne souhaitez pas que cela vous arrive, je vous conseille de vous rendre directement à la rubrique « Conclusion ». Mais si vous êtes curieux, n’hésitez pas à lire mon avis plus détaillé.

Tout d’abord, parlons de l’histoire écrite par Paul Cleave. Le roman nous est raconté en grand partie par le personnage principal, Joe Middleton. Joe est un agent d’entretien du commissariat, qui a des journées somme toutes banales. A ceci près que lorsqu’il fait ses petits tours afin de nettoyer les locaux, il en profite pour glaner des informations sur une enquête en cours, celle du Boucher de Christchurch. En effet, Joe est un tueur en série. Le problème, c’est que l’une des victimes qu’on lui attribue n’est en réalité pas la sienne. Et ça, ça le dérange beaucoup. Le roman a donc deux axes principaux : la résolution de l’enquête par la police et l’enquête parallèle menée par Joe Middleton.

Le personnage principal, je vous l’ai dit plus haut, c’est Joe. Joe Middleton. Le Boucher de Christchurch. Un redoutable tueur en série que la police n’arrive pas à coincer.

Autre personnage, qui revient beaucoup dans le livre et qui, lors de certains (courts) chapitres nous raconte l’histoire de son point de vue, c’est Sally, qui travaille également au commissariat. Cette jeune femme ne sait pas que Joe est un tueur en série, elle le prend pour un attardé mental, comme l’était son frère décédé. Petit à petit, elle mène une sorte d’enquête parallèle à celle de la police, un peu par hasard, et découvre le vrai visage de Joe.

Enfin, deux autres personnages féminins apparaissent avec un rôle grandissant, au fil des pages. Tout d’abord, on rencontre la mère de Joe, qui est un brin énervante. Son personnage est assez drôle et caricatural, mais on s’en lasse vite et il n’apporte pas grand chose à l’histoire. Et puis, Mélissa, qui prend de l’ampleur à chaque chapitre et qui a une position assez étonnante. Elle devient également une clé de voûte du roman…

Alors finalement, plusieurs histoires se recoupent dans ce roman : celle du tueur en série, l’enquête de la police, l’enquête de Sally et, bien évidemment, les investigations de Joe pour trouver qui a tué la femme dont il ne peut s’attribuer les mérites du meurtre.

Enfin, le style de l’auteur est assez fluide, malgré quelques passages pas assez narratifs et trop descriptifs à mon goût. Ce roman est le premier de la saga « Joe Middleton ». Il comporte donc un second (et dernier, au moment où j’écris ces lignes) ouvrage intitulé Un prisonnier modèle. Compte-tenu de mon expérience avec ce premier opus, je pense mettre le suivant dans ma PaL assez rapidement.

Conclusion

D’une manière générale, je dois dire que ce roman m’a étrangement surprise. D’abord ennuyée par une première lecture, à laquelle j’ai finalement bien vite mis un terme, je dois dire qu’avoir repris ma lecture de ce roman n’était pas une mauvaise idée. Loin de là. Globalement, j’ai beaucoup aimé l’histoire principale même si j’ai eu un peu plus de mal avec les à-côtés proposés par l’auteur tout au long du roman. Ceux-ci avaient sans doute vocation à donner davantage d’ampleur au personnage principal. Pour ma part, cela n’a pas été une entière réussite…cela a même donné un côté fragile à Joe, loin de l’image de bourreau qu’il veut faire paraître au moment de ses crimes. Si vous aimez les romans policiers et même les thrillers, je vous conseille ce roman, que j’ai finalement dévoré. Ce qu’il a de particulier, c’est que l’on sait déjà qui est le fameux tueur que recherchent les enquêteurs, et c’est aussi ça qui fait le sel de l’histoire.

15 / 20

Alors, tentée par ce roman ? Vous connaissez l’auteur ? Quel est votre livre préféré écrit de sa plume ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

0 commentaire

Poster un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !