Défi gratitude 2018

Défi gratitude 2018 : La famille #3

21 janvier 2018
gratitude-cottoncandy

Comme chaque dimanche, on se retrouve aujourd’hui dans le cadre du « Défi gratitude 2018 », dont vous commencez à avoir l’habitude. Cette semaine, il s’agit d’aborder le thème de la famille. J’ai donc choisi plusieurs angles pour en parler, et vous allez voir que pour moi, cette notion est assez vaste et représente une chose à laquelle je suis très attachée.

La famille : qu’est-ce que cela signifie au juste ?

1. Ensemble des générations successives descendant des mêmes ancêtres ; lignée.

2. Ensemble des personnes unies par un lien de parenté ou d’alliance.

Définitions du Larousse.

On voit donc clairement que pour le célèbre dictionnaire, il y a bien plusieurs sens à ce mot. Pour ma part, il recouvre les deux. C’est à la fois celle dont on est issu (parents, grands-parents, arrières grands-parents, etc…) et celle que l’on créée (son conjoint, qu’on soit ou non marié + les enfants que l’on peut avoir). A mon sens, lorsque l’on est seulement en couple (que l’on soit pacsé ou non, marié ou non), à partir du moment où il n’y a pas d’enfants, l’union ne constitue pas une famille.

Ma famille & moi

Si je n’ai pas toujours été proche de ma famille, il y a en revanche deux personnes qui ont toujours été essentielles dans ma vie : mon grand-père et ma grand-mère. Ils ont toujours été là pour moi dans les bons comme dans les mauvais moments, et j’ai toujours fait en sorte de ne pas les décevoir. Ce sont mes piliers et je pense souvent à mon grand-père. J’aurais vraiment aimé qu’il voit la femme que je suis devenue et qu’il me dise qu’il est fier de moi. J’aurais beaucoup aimé que, tout comme mamie, il rencontre #mister.

Cela peut paraître choquant pour certains, mais leur avis et leur regard a toujours compté davantage pour moi que celui de mes parents. Je n’ai pas fait ma crise d’adolescence. Tout du moins, je l’ai faite très tard. Au risque de vous choquer, sachez que je n’ai jamais eu une relation très fusionnelle avec mes parents et surtout ma maman. Très proche de mon papa, je me disputais beaucoup avec ma maman, et ce pendant de nombreuses années. Papa faisait donc le tampon entre nous. Et puis, petit à petit, des choses ont changé dans ma vie, le dialogue s’est réinstallé et aujourd’hui, je suis très proche de ma maman. On a qu’une maman et il faut vraiment en profiter car après, il sera trop tard. Et je ne veux rien regretter.

De manière générale, on peut donc dire que je suis assez proche de ma famille…proche ! Je ne suis pas forcément une grande fan des réunions familiales mais mes parents et ma grand-mère (la seule qu’il me reste…) sont vraiment les trois personnes les plus importantes dans ma vie. En dehors de #mister, bien entendu. Et je suis heureuse que la vie m’apporte chaque joue de petits bonheurs en rapport avec eux. Ne serait-ce qu’un coup de téléphone, un sms ou une petite pensée par mail. Même si je sais qu’un jour, la vie va me reprendre tout ça, petit à petit, pour le moment, je la remercie de me donner une aussi jolie famille.

Et ma propre famille, dans tout ça ?

Comme vous le savez, cela commence à faire un petit moment que je suis avec mon #mister. Nous avons réalisé des projets ensemble et nous avons pas mal avancé dans notre relation. Mais la question de fonder une famille, celle des enfants, reste assez épineuse pour le moment. Je ne suis même pas sûre que monsieur souhaite finalement en avoir ou s’il a seulement envie d’attendre un peu, afin que l’on ait bien profité de notre couple avant tout. Quoi qu’il en soit, je vous en avais parlé ici et , car le sujet commence à sérieusement me travailler.

En effet, je n’envisage pas ma vie sans enfants. J’ai toujours rêvé de fonder ma propre famille, de créer un couple et d’y ajouter petit à petit des enfants, nos enfants. Ceux de l’amour. Mais je n’en ai pas eu l’occasion ni la chance, jusqu’à présent. Aujourd’hui, j’en ai réellement envie, mais je dois encore faire face à des obstacles. Seul l’avenir nous dira quelle va être la suite des événements…

Pour vous, que représente ce mot « famille » ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

6 commentaires

  • Reply Melle Bulle 21 janvier 2018 at 15 h 57 min

    Je suis très famille … mais au sens très large. J’ai été adoptée par la famille de mon mari (ou plutôt les familles, car ses parents sont divorcés …) et pareil, par la famille du mari de ma mère … J’ai donc une famille très grande et remplie d’amour et de joie !
    Mais notre famille, ce sont aussi des amis très très proches et leurs 2 enfants. Elle est comme la soeur que je n’ai pas. Et leurs enfants sont les neveux et nièces que l’on a pas encore !
    Fonder notre famille est notre combat depuis bientôt 4 ans. C’est une véritable épreuve que de faire face à l’infertilité, et un parcours très long que celui de l’adoption … mais je suis sûre qu’au bout du chemin, il y a un enfant qui nous attend. On n’aura peut être pas la si grande famille qu’on espérait tant (3 ou 4 enfants), mais si au moins la vie nous en offrait un ou deux, ce serait merveilleux 🙂

    • Fl3ur de lun3
      Reply Fl3ur de lun3 28 janvier 2018 at 12 h 09 min

      Je te remercie de ton petit mot et te souhaite que ton rêve s’accomplisse. Je croise les doigts et vais continuer à suivre cela sur ton blog.

  • Reply Lowentia 21 janvier 2018 at 16 h 53 min

    Il y a la famille que l’on a, on va dire par obligation enfin de base (parents, frères et soeurs). Il y a les amis qui deviennent la famille également. La famille ce n’est pas forcément avoir des liens de parenté ou d’Alliance ! Une famille ce n’est pas non plus avoir forcément des enfants même si je comprends que pour beaucoup de personnes, c’est la finalité.

    Forcément, chacun voit les choses de son point de vue mais la famille, ce sont les personnes proches qui se préoccupe de nous et dont on se préoccupe. Le personnes qui sont là dans les bons comme dans les mauvais.

    • Fl3ur de lun3
      Reply Fl3ur de lun3 28 janvier 2018 at 12 h 10 min

      Il y a en effet famille au sens strict du terme, puis au sens large. Cela est plutôt une question de point de vue, je pense, comme tu le dis :).
      J’aime beaucoup ta dernière phrase, qui résume bien les choses, quoi que l’on pense sur le sujet, finalement.

  • Reply Ornella 28 janvier 2018 at 2 h 32 min

    Ca ne me choque pas vraiment le fait que tu ne sois pas proche de ta mère, ça arrive bien plus souvent qu’on le croit. Et dans mon entourage proche, je peux déjà compter trois femmes qui ont eu des relations très conflictuelles voire inexistantes avec leurs mères. Ca parait triste parce qu’on s’imagine forcément qu’une fille doit être proche de sa mère, mais c’est faux. Les liens du sang ne nous obligent pas à devoir nous aimer si nos proches sont détestables.

    • Fl3ur de lun3
      Reply Fl3ur de lun3 28 janvier 2018 at 12 h 15 min

      Quelque part, ton commentaire est rassurant. Il serait bien que des jeunes ados qui soient en conflit avec leur maman puissent lire ce genre de message.

    Poster un commentaire

    Rendez-vous sur Hellocoton !