Lifestyle

La maitresse retourne (encore) à l’école

10 septembre 2017

Une fois n’est pas coutume, j’ai envie de vous proposer aujourd’hui un article de la série « Une journée avec… ». J’aurais du initialement vous le poster lundi soir, mais la journée a été bien remplie….tout comme la soirée. Il s’agit de vous présenter ma rentrée. Bien que ce soit la 5e année que je retourne à l’école en tant que maitresse et la 3e dans mon école, je n’étais toujours pas sereine. Le premier jour de l’année est à la fois excitant et angoissant. On découvre réellement nos nouveaux élèves (croyez-moi, les voir dans la cour ou les avoir en classe sont deux choses bien différentes), ainsi que leurs parents. Et ce n’est pas toujours évident. Surtout lorsque, comme moi, on est assez timide. Et pas du genre à aller vers les autres.

L’année dernière, je vous avais déjà parlé de ce fameux moment. Mais, tout était différent. Je sortais d’une année assez agréable avec des élèves au top et des collègues géniaux. Et puis, je rentrais dans un CE2, classe que je n’avais jamais faite, par choix de suivre mes élèves eus l’an passé en CE1. J’étais euphorique de cette nouvelle aventure et puis, dès janvier, j’ai très vite déchanté. L’une des nouvelles élèves que l’on m’avait assignée avait un comportement exécrable. Pire que mon élève ultra-violent de CLIS, eu 2 ans plus tôt. L’année a donc été assez chaotique et j’y ai laissé des plumes. A tel point que j’ai sérieusement pensé à démissionner. Et puis, je me suis laissé le temps de la réflexion et des grandes vacances, pour décider que je continuais, une année de plus. Et je verrais bien ce qu’il adviendrait…

Lundi 4 septembre 2017 : Chacun prend ses marques

Les premières minutes ont été les plus difficiles. Se retrouver dans la cour, entourée de tous les enfants et de leurs parent. Je ne payais pas de mine et n’étais pas vraiment fière. Un peu (beaucoup) intimidée par tous ces nouveaux visages que je ne connaissais pas. Il a fallu dire bonjour, sourire. Discuter avec ces parents, inquiets. Et les rassurer. Et puis, petit à petit, je me suis détendue. J’étais heureuse d’être là. De recommencer une nouvelle année. D’effacer les mauvais souvenirs de l’ancienne. De repartir presque de zéro.

Après un long moment d’accueil dans la cour, nous sommes enfin montés en classe avec les loulous. Et là, nouvelle vague de panique : je ne connaissais pas tous les prénoms. Aïe ! Nous avons donc créé des petits supports sur lesquels les élèves les ont inscrits. Nous avons démarré la matinée en douceur. Chacun a commencé à prendre ses marques. Puis, petit à petit, nous nous sommes apprivoisés.

Une semaine de rentrée sur les chapeaux de roue

Après une année de CE2, avec des élèves relativement autonomes, j’avais totalement oublié le sport que représentait une semaine en CE1. Surtout en début d’année.

Ces cinq premiers jours (oui, nous travaillons toujours le mercredi…) sont passés relativement vite, mais ont été extrêmement fatigants. Les enfants sont vraiment attachants, mais certains sont en (très) grosses difficultés. Mais je compte relever le défi et les aider au mieux. Les faire progresser et leur donner le goût des apprentissages. Leur faire apprendre en s’amusant. Qu’ils aient du plaisir et arrivent chaque matin en classe, avec le sourire.

Petit bilan de cette rentrée

En une semaine, j’ai déjà pris énormément de plaisir à découvrir cette classe. Bien que bavarde les premiers jours, les enfants ont rapidement pris leurs marques et les règles de la classe se mettent en place petit à petit. Certains d’entre-eux sont déjà assez rapide et fournissent un travail extrêmement propre. Quel bonheur de corriger ces cahiers… En résumé, je pense que l’année qui s’annonce, peut me faire reprendre goût à l’enseignement.

Et de votre côté, comment s’est passé la rentrée ? La votre ou celle de vos loulous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

2 commentaires

  • Reply Paillette 10 septembre 2017 at 10 h 24 min

    Coucou,
    Intéressant de voir le point de vue du côté enseignant. 🙂 Ca nous permet de voir que tout n’est pas aussi facile que l’on pense! Et que oui, enseigner peut parfois être du sport…
    De mon côté, je garde un mauvais souvenir de l’année dernière, donc cette année, c’est un peu le renouveau, comme toi. Et j’avoue qu’elle démarre plutôt bien! Je suis même heureuse de recommencer une nouvelle année, alors qu’habituellement, je n’aime pas cela du tout. 🙂
    Bon courage à toi et bon dimanche. Plein de bisous pailletés :*

    • Fl3ur de lun3
      Reply Fl3ur de lun3 17 septembre 2017 at 19 h 27 min

      En effet, l’enseignement c’est loin d’être la vision que les gens en ont : des horaires light et des vacances à rallonge à ne rien faire. En tout cas, dans le primaire, quand on est consciencieux…
      Je suis ravie de lire cela. Je suis certaine que nous allons toutes les 2 passer une excellente année =). Il faut y croire en tout cas !

    Poster un commentaire

    Rendez-vous sur Hellocoton !