Humeurs

Retour à la semaine de 4 jours : bonne ou mauvaise idée ?

28 juillet 2017

Même si vous n’avez pas d’enfant, vous n’êtes sans doute pas sans savoir qu’un décret est récemment passé, permettant aux maires d’accorder le retour à la semaine de 4 jours d’école (au lieu des 4 jours et demi, en vigueur depuis quelques années). Depuis que l’idée d’un possible retour avait été évoquée, cela faisait beaucoup jaser, notamment au niveau des parents et de certains enseignants. Mais lorsque le décret est passé, cela a été la déferlante. C’est ce qui a accentué mon envie de vous parler de ce sujet. Pas forcément pour exprimer un coup de gueule, mais pour donner mon avis, en tant qu’enseignante. Car beaucoup, surtout les parents, ne se rendent pas compte d’un certain nombre de choses, que j’ai envie de soulever ici. Peut-être que cet article va vous paraître brouillon. Moins structuré qu’à mon habitude. Mais la réforme des rythmes scolaires est un sujet tellement brûlant, que j’ai envie de l’écrire à chaud.

Qu’est-ce que la réforme des rythmes scolaires ?

En France, chaque année scolaire se déroule sur 36 semaines de classe. Celles-ci sont découpées en périodes (une période est la durée entre chaque vacances scolaires). Sur l’un des sites de référence, Eduscol, la nouvelle organisation de la semaine est décrite comme suit :

La semaine de 4 jours, vue par une enseignante

Alors, finalement, il me semble que la réforme telle qu’elle est, est critiquable, puisque imparfaite. Malgré tout, elle peut avoir du bon. Tout dépend de la manière dont elle est mise en œuvre. Je ne suis pas totalement opposé à la semaine de 4 jours et demi. En revanche, telle qu’elle est appliquée dans ma commune, je trouve qu’il s’agit d’une aberration. En effet, les enfants terminent à 16h au lieu de 16h30 et ces 30 minutes se répercutent sur le mercredi matin, puisqu’ils viennent désormais de 8h à 10h. A mon sens, en classe, cela n’a absolument aucun impact positif sur leur concentration et leur travail. De plus, il semble totalement absurde qu’au sein d’une même circonscription (ensemble de communes qui dépendent d’une même inspection), les écoles n’aient pas les mêmes horaires. Tout cela se décide en fonction du maire et c’est fort dommage.

Vous l’aurez compris, la réforme telle qu’elle est appliquée sur la commune dans laquelle je travaille ne sert absolument pas le bien-être des enfants, ni ne leur permet d’accroître leurs apprentissages. La concentration en fin de semaine (le jeudi et le vendredi) est affreusement fluctuante. Les élèves sont beaucoup moins attentifs, tant en classe qu’en récréation, car ils sont beaucoup plus fatigués. Quant aux détracteurs des enseignants qui me parleront des enfants qui se levaient pour aller au centre aéré, je leur répondrai sans hésitation, qu’à ce moment, les enfants étaient davantage disposés aux apprentissages. En effet, être au centre aéré ou en classe n’est absolument pas la même chose pour eux. L’école leur demande davantage de concentration : ils sont donc plus fatigués car ils n’ont plus cette coupure du mercredi.

réforme

Les enseignants, ces êtres si peu considérés…

Cela ne date, malheureusement, pas d’hier. Mais le 7 juillet dernier, le journal « 20 minutes », a publié cet article, intitulé Rythmes scolaires : Quelles villes veulent revenir à la semaine de 4 jours ? Quelles villes ne changent rien ? Celui-ci, relayé sur facebook par le site, a reçu de très nombreux commentaires. Parmi eux, beaucoup critiquaient (une fois de plus) les enseignants. Et là, clairement, j’en ai eu marre. Je suis fatiguée de voir passer des remarques désagréables sur le corps enseignants. Des méchancetés lancées sur mon métier. Des insultes, parfois. Certains professeurs des écoles voient ce manque de considération à longueur de journée.

D’habitude, je ne réponds pas à ce genre de commentaire, mais là, ça a été la goutte d’eau de trop. J’en ai marre de sans cesse me faire harceler, dénigrer, comme si je n’étais rien. Sauf que je ne suis pas rien. Sans enseignants, vos enfants ne sauraient rien, ne feraient rien de la journée. Je me suis donc permise de répondre à des personnes plus que mal élevées, qui n’ont aucune reconnaissance pour notre métier. Mais qui, en revanche, sont capable de râler pour le retour à la semaine de 4 jours. Ce qui les embête, c’est que l’école le mercredi matin, c’est gratuit. Pas la garderie. Et ça, ça me met en rogne. Ils ne pensent en aucun cas à leurs enfants, mais bien à leur argent, ce qui me répugne ! Il n’y a pas d’autre mot.

Je vous passe ici les détails de la conversation, que vous pourrez aisément retrouver si vous êtes intéressés. Quoiqu’il en soit, j’ai pu lire des horreurs comme « C’est votre JOB de s’occuper de nos enfants et on voue paie avec nos impôts ! ». Soit. Mais est-ce une raison pour nous traiter comme des larbins, des bouche-trous (il n’y a pas d’autres mots, concernant ces personnes) ? Ces parents qui nous critiquent sont en général les derniers à s’investir dans la scolarité de leur enfant. Bien évidemment, à côté de ça, on croise des personnes formidables, qui sont là pour nous rencontrer et nous écouter lorsque l’on a besoin de pointer certaines difficultés ou faire des compliments à leur enfant. Et heureusement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

0 commentaire

Poster un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !