Lifestyle

Le bullet journal : bilan après 5 mois d’utilisation

31 janvier 2017

Le bullet journal (bujo) a été créé par Ryder Carroll. Vous connaissez sûrement cet outil d’organisation, tant sa médiatisation est grande. De mon côté, je vous en parlais en septembre 2016 sur le blog, alors que je débutais le mien. Cela fait donc 5 mois que je l’utilise et il est temps de partager avec vous mon expérience.

Bullet journal : rappel du fonctionnement

Le fonctionnement du bullet journal est très simple. Son nom lui-même nous indique qu’il s’agit d’un « journal à puces ». Le principe de base est d’utiliser un simple cahier et un stylo. Mais beaucoup ont repris cette idée en la personnalisant. Il s’agit de noter un certain nombre de choses, à la manière d’un agenda, mais plus flexible. On peut également y insérer des collections (listes de choses que l’on possède ou que l’on aimerait), des trackers (qui sont des outils de suivi de différentes choses : le ménage, le visionnage de séries, etc). Si vous souhaitez plus d’informations, je vous invite à aller faire un tour sur le site de Ryder Carroll.

Quelle utilisation pour moi ?

C’est un peu mon fourre-tout. Il fait office d’agenda personnel et professionnel. Mais également de cahier dans lequel j’insère des to-do-lists, des trackers, des listes de livres à lire ou d’épisodes de séries. Je différencie simplement les rendez-vous professionnels en utilisant une autre couleur.

Il y a un certain nombre de pages que j’aime remplir et sur lesquelles je prends plaisir à revenir parfois. Celles qui reviennent le plus souvent sont les « goals » du mois et les « memories ». Il s’agit des objectifs que je me fixe à chaque fois. Je trouve cela bien plus simple à réaliser sur une courte durée et plus motivant. Cela permet également de mesurer les progrès effectués. C’est plusencourageant et procure une plus grande fierté. J’aime pouvoir me dire en début de mois que j’ai déjà réalisé un objectif. Ainsi, j’ai envie de réussir mon challenge et suis davantage motivée pour les autres. Même s’il s’agit de choses simples, chaque réussite est une petite victoire, un petit bonheur.

De leur côté, les « memories », me permettent de me rappeler des bons moments passés chaque mois. Dans mon bullet, on les retrouve sous différentes formes. Parfois il s’agit d’une double-page avec des photos et un petit texte pour les agrémenter. A d’autres moment, ce sont simplement des dates avec une petite phrase. Parfois également, j’utilise le dessin. Tout cela varie en fonction de mon humeur, de mes inspirations, etc. Le bullet journal n’est pas un outil  figé, il s’adapte à nos besoins. A nous, tout simplement.

Et la décoration dans tout ça ?

Décorer son bullet journal n’est pas un impératif ! Il permet simplement de le rendre plus beau et attractif. Même si je suis loin d’être une Picasso en herbe, je prends un réel plaisir à l’embellir. Ca me détend, tout simplement. Au fond, le principe est un peu le même que les coloriages d’art-thérapie.

Tel qu’il a été pensé par son créateur, le « bujo » est un outil personnel d’une extrême simplicité. Pourtant, à force de voir des « bullet journal » qui ressemblent à de véritables œuvres d’art, il arrive souvent que l’on ait envie de personnaliser le sien. Beaucoup utilisent des autocollants ou du masking-tape. D’autres se servent de feuilles qu’ils créent informatiquement et impriment. Personnellement je trouve que cela dénature l’outil. En ce qui me concerne, j’ai donc choisi de tout y faire, de A à Z. Lorsque je dessine, ce sont mes œuvres, aussi simples soient-elles.

Je trouve que rien que d’embellir ses pages de dailies avec des couleurs, des formes, des flèches, des écritures sympathiques, etc, donnent un autre aspect au bullet. Chaque bujo est différent et correspond à son propriétaire, c’est aussi ça que l’on aime dans cet outil.

Bilan après 5 mois d’utilisation

Action-ok-iconUn vrai gain de temps dans mon organisation.

Action-ok-iconJe suis moins stressée, je sais quoi faire et quand ; je retrouve tous mes rendez-vous en un clin d’œil.

Action-ok-iconQuel plaisir de le colorer, le décorer, l’embellir par de petites choses.

Action-ok-iconJ’évoquais, dans mon précédent article, la « perte de temps » lors de la préparation de chaque début de mois. Au fil des mois, j’ai réussir à trouver un fonctionnement qui me convient. Il n’y a donc plus cette impression chronophage.

Action-ok-iconMoins de procrastination. Le fait de signifier une tâche comme étant accomplie est vraiment gratifiante qu’il y a beaucoup moins de choses que je reporte. Du coup, je me sens aussi plus épanouie.

Action-cancel-iconJe ne pouvais pas garder une réelle trace de mes journées, à la manière d’un diary. Le fonctionnement ne me convenait pas et j’ai donc acheté un autre carnet afin de réaliser à côté mon « journal intime ». Mais je garde toujours chaque mois une trace de mes « memories ». Il s’agit donc des meilleurs souvenirs du mois, écrits de manière concise ou agrémentés d’une photo.

Action-cancel-iconJe n’arrivais pas à gérer mon blog au sein de mon bullet et je laisse donc seulement les titres d’articles à prévoir. En ce qui concerne les posts que j’aimerais écrire et mon « calendrier de planification du blog », j’ai finalement utilisé un autre carnet, dédié à Cotton Candy.

Conclusion

Donc si l’on résume, c’est plutôt un bilan très positif concernant cet outil. Et je vous avoue que, même si je ne l’utilise que depuis quelques mois, je ne saurais plus m’en passer. Il me permet de réguler mon quotidien et de ne surtout rien oublier. Pour moi qui suis tête en l’air et qui dois penser à beaucoup de choses pour le boulot, le bullet journal est parfait. Ce qui est également super est la multitude de groupes facebook, blogs ou tableaux pinterest, qui donnent de formidables idées pour agrémenter au mieux son bullet.

Adeptes du bullet, quelles sont vos pages préférées ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

6 commentaires

  • Reply marie 3 février 2017 at 16 h 07 min

    Il est magnifique ton Bu’Jo’ ! Bravo…. Moi j’ai fini par abandonner le Bu’Jo pour le Productivity Planner.

    Pour celles qui sont un peu paresseuses comme moi, c’est un outil qui va vous aider à augmenter votre productivité. C’est vraiment une alternative géniale !!

    http://blog.la-pigiste.com/2016/11/03/productivite-outil-productivity-planner/

    • Fl3ur de lun3
      Reply Fl3ur de lun3 5 février 2017 at 11 h 14 min

      Merci de ton passage sur le blog. Je ne connais pas le Productivity Planner, je vais aller jeter un coup d’oeil à ton blog, merci !

  • Reply Bill 5 février 2017 at 16 h 41 min

    Ahaa, its nice dialogue about this article here at this web site, I have read all
    that, so at this time me also commenting at this place.

  • Reply Missy 5 février 2017 at 21 h 04 min

    Il est vraiment chouette ton BuJo. Et j’avoue que je reste admirative devant toutes ces personnes qui utilise cet outil.
    Malheureusement, personnellement, je sais que ce n’ai pas un outil pour moi :/ j’ai déjà du mal à me tenir à mon agenda. Et puis je suis certaine qu’au final, mon BuJo deviendrait tout simplement un cahier de brouillon, absolument pas organisé, et encore moi décoré. Mais j’aimerai vraiment faire parti de ces gens utilisateurs! Un jour peut-être!!

  • Reply Bucket list | ♥ Cotton Candy ♥ 28 février 2017 at 12 h 27 min

    […] est large. Vous pouvez très bien noter votre « bucket list » dans votre bullet journal, sur votre blog, sur un petit carnet. Ou simplement sur un post-it. Le principe est simplement de […]

  • Reply • BIEN-ÊTRE • J'ai arrêté de complexer sur mon poids | ♥ Cotton Candy ♥ 18 avril 2017 at 11 h 56 min

    […] En août dernier, j’ai débuté une nouvelle pilule. Et j’ai commencé à avoir de plus en plus faim. Mon corps me réclamait de la nourriture, sans cesse. Je mangeais au petit-déjeuner, à la récréation du matin, le midi, en remontant dans ma classe après le repas, à la récréation de l’après-midi, en rentrant chez moi, et bien sûr, le dîner. Je dévorais et le grignotage se faisait de plus en plus présent. Petit à petit, j’ai commencé à grossir. Je me suis également décomplexée et j’ai eu davantage confiance en moi et en mon corps. Certes, ce n’est pas seulement le résultat de ma prise de poids mais également un travail sur moi-même. Aujourd’hui, j’ai pris plus de 4kg en 8 mois, là où, auparavant, je prenais péniblement 1kg en 3 voire 4 mois. Je me rapproche doucement mais sûrement du poids idéal de mon IMC et je suis ravie de suivre ma courbe de poids dans mon bullet journal. […]

  • Poster un commentaire

    Rendez-vous sur Hellocoton !