Culture

{ FILM } Avant toi (2016)

22 septembre 2016

avanttoi

Avec le temps maussade du week-end dernier dans ma région parisienne, couplé à la très grande fatigue, je n’étais pas vraiment pleine d’énergie dimanche. J’ai donc passé mon après-midi à regarder des films, calée sous le plaid, avec une bonne tasse de thé. J’ai jeté mon dévolu sur Avant toi, qui m’a intriguée dès sa sortie.

Sortie FR : 22 juin 2016

Synopsis : Une charmante petite ville de l’Angleterre rurale. Si elle est originale et artiste dans l’âme, Louisa « Lou » Clark, 26 ans, n’a aucune ambition particulière. Elle se contente d’enchaîner les boulots pour permettre à ses proches de joindre les deux bouts.
Jeune et riche banquier, Will Traynor était un garçon plein d’audace et d’optimisme jusqu’à ce qu’il se retrouve paralysé, suite à un accident survenu deux ans plus tôt. Devenu cynique, il a renoncé à tout et n’est plus que l’ombre de lui-même.
Autant dire que ces deux-là auraient pu ne jamais se rencontrer. Mais lorsque Lou accepte de travailler comme aide-soignante auprès de Will, elle est bien décidée à lui redonner goût à la vie.

Mon avis

Avant toute chose, il est important de préciser que ce film est une adaptation cinématographique du roman Avant toi, de Jojo Moyes. Bien que tentée par cette lecture, j’ai préféré me faire auparavant un avis avec le film. C’est donc « à l’aveugle » que j’ai découvert l’histoire (bien que j’en aie entendu parler auparavant).

Dès les premières minutes, le spectateur est plongé au cœur de l’histoire, bouleversante, de Will Trainor, un jeune homme de 29 ans à qui tout sourit dans la vie. Il est heureux et amoureux dans sa vie personnelle et épanoui dans son boulot. Par un matin de pluie, sa fiancée lui demande de ne pas prendre sa moto, qu’elle juge trop dangereuse étant donné le temps. Il part donc travailler sous un déluge de pluie, à pieds. C’est alors que sa vie va basculer, car il va se faire renverser par….une moto ! Il se retrouve alors paralysé et, quelques mois plus tard, alors que sa fiancée l’a quitté, sa mère cherche désespérément une personne pour lui tenir compagnie. Elle engage alors Lou Clarke, une jeune femme peu ordinaire mais tellement attachante, qu’elle charge de s’occuper de Will. Après des débuts laborieux ils finissent par s’apprivoiser l’un et l’autre, jusqu’à devenir complices, sous les yeux de Nathan, le kinésithérapeute de Will.

Le personnage de Louisa (Lou) Clark est interprété à merveille par Emilia Clarke, qui tient notamment le rôle de la Khaleesi dans la série « Game of Thrones ». Elle a parfaitement su transmettre les émotions voulues au spectateur, qui passe tout à tour par le sourire, le rire, les larmes, et qui vit intensément l’histoire racontée tout au long du film. De plus, le personnage de Louisa a pour vocation de rendre plus agréable la vie de Will mais permet également de « dédramatiser » la storyline et apporter une touche de fraîcheur, notamment par ses maladresses.

Quant à Will Trainor, le traumatisme qu’il a subi est bien présent dans le film et se ressent notamment par le caractère de son personnage. Petit à petit, au fur et à mesure que Lou et lui se lient d’amitié, on découvre l’ancien Will et la vie qu’il menait avant son accident. C’est alors que le spectateur est encore plus absorbé par l’histoire et a davantage envie de poursuivre sa quête de la vérité.

En bref

Un film très émouvant, avec des acteurs qui ont su transmettre les émotions, pleinement ressenties par le spectateur. Même s’il est vrai que l’histoire n’est pas des plus légères, les personnages sont entiers et nous font vibrer, notamment au travers de leur relation, que l’on voit bien évoluer.

En revanche, il faut bien avouer que la fin du film est quelque peu inattendue et m’a vraiment atteinte. Sans pour autant lever le voile sur ce qu’il se passe, une telle histoire permet de prendre pleinement conscience de la vie et du monde qui nous entoure.

C’est donc un film émouvant, très émouvant, qui a su me transporter dans son univers et m’emporter dans l’histoire de Will Trainor et Louisa Clark. Ainsi, après un tel visionnage, l’envie de lire le roman de Jojo Moyes est plus que présente, même si je crains des différences entre l’écrit et le film, que j’ai beaucoup apprécié.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

1 commentaire

  • Reply Top 5 des films à regarder sous un plaid | ♥ Cotton Candy ♥ 21 novembre 2016 at 11 h 54 min

    […] Pourquoi est-il dans mon top 5 ? Lorsqu’il fait froid et que l’on se plaque dans le canapé avec son plaid et son thé chaud (notez que ça fonctionne aussi avec le chocolat), on a parfois envie de légèreté, d’oublier la vie réelle. Ce film nous apporte (en partie) ce sentiment. Celui de planer au-dessus de tout. De croire en la magie des relations humaines. Et des belles histoires. Mais je ne m’étendrai pas davantage car je vous en ai déjà parlé dans cet article. […]

  • Poster un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Rendez-vous sur Hellocoton !